si seulement

Si seulement ceux qui se partagent le monde

s'émerveillaient en regardant jouer des enfants.

Si seulement le temps qui passe continuait de nous enivrer.

Mettre Paris en bouteille, nous laisser respirer.

Si seulement.

Si seulement le mensonge et l’argent cessaient d’asservir le monde,

et guérissaient la faim, son calvaire et ses martyrs.

Rendre le rire addictif et le jeu sans vainqueur.

Enfin me dire je t’aime au bon moment.

Et pas qu’au nouvel an.

Si seulement

J’avais été moins gros, plus grand, moins con et pourtant…

Si seulement la solitude et la réserve

M’avaient fait paraître passionnant, plus attirant, plus attachant.

Si seulement celle qui se cache au milieu des ombres

Pouvait me rendre plus présent. Si seulement.